Mese: Marzo 2022

Gérard Darmon : les larmes aux yeux, il évoque ses souvenirs avec Jean-Pierre Bacri 

gerard-darmon-:-les-larmes-aux-yeux,-il-evoque-ses-souvenirs-avec-jean-pierre-bacri 

A l’affiche de la pièce de théâtre Une situation délicate, Gérard Darmon était invité dans l’émission En aparté diffusée sur Canal +, le 31 mars. Ainsi, le comédien est revenu sur sa jeunesse et sur ses débuts avec Jean-Pierre Bacri. Des images des deux acteurs sont alors diffusées. Les téléspectateurs et Gérard Darmon assistent alors à une scène de la pièce de théâtre Les catcheuses, dans laquelle Jean-Pierre Bacri et lui-même sont déguisés en tutu. “On devait jouer devant quatre ou cinq personnes. On s’est rencontrés avec Jean-Pierre l’année précédente (…) C’était une façon de se dire qu’on s’aimait à la folie”, décrit l’acteur, les larmes aux yeux.

Devant ces images, Gérard Darmon ne peut contenir son émotion : “J’étais très étonné qu’il y ait des images de ce spectacle”. Mais très rapidement, le comédien se reprend : “Alors on ne va pas aller dans le pathos. Vous  savez que je déteste qu’on m’appelle pour les nécrologies et qu’on me dise, qu’est-ce-que j’en pense. Est-ce-que Jean-Pierre Bacri a été important dans votre vie ? Oui. Est-ce-que vous l’avez aimé ? Oui, je l’aime toujours et j’y pense tous les jours. Vous aviez des rapports difficiles ? Oui aussi car on est resté fâchés assez longtemps, comme deux imbéciles qu’on était lui et moi”, avoue-t-il.

Gérard Darmon : “Et on se complétait, l’un faisait rire l’autre”

Gérard Darmon rend alors un vibrant hommage à son ami. “Cet homme était un homme différent, d’accès facile mais en même temps complexe. Il avait la maladie de l’intelligence, qui était drôle, intelligent, sensible, il était rapide et ça nous convenait très bien. Et on se complétait, l’un faisait rire l’autre. Un espèce de gémellité. En définitive, je suis très content que vous me donniez l’occasion de parler de Jean-Pierre”, déclare-t-il, la voix brisée par l’émotion.

Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+
Gérard Darmon © Canal+

“Il faut le dézinguer !” : Macha Méril réclame la tête de Vladimir Poutine

“il-faut-le-dezinguer-!”-:-macha-meril-reclame-la-tete-de-vladimir-poutine

Une solution radicale. Macha Méril était invitée sur le plateau de C à vous ce jeudi 31 mars. Venue présenter une compilation musicale de son défunt époux Michel Legrand, la comédienne a souhaité donner son avis tranché sur le conflit en Ukraine.

Née princesse Gagarine et fille de Russes blancs émigrés en France, Macha Méril a tout d’abord appelé à ne pas confondre Vladimir Poutine et l’ensemble du peuple russe, et encore moins les cinéastes originaires de ce pays. Des réalisateurs qu’elle a reçus à Paris le 23 mars dernier à l’occasion du Festival du cinéma russe dont elle est la vice-présidente.  “Je crois que les cinéastes ont une place colossale. Ils nous disent des vérités que nous disent pas les autres, ni les journalistes, ni les diplomates, ni les politiques”, a-t-elle notamment déclaré dans l’émission de France 5.

“Je vous invite à aller avec une Kalachnikov au Kremlin”

Et regardez dans l’histoire contemporaine, le cinéma a eu une place formidable”, a ajouté Macha Méril, citant notamment le film Apocalypse Now qui a montré ce qu’était l’armée américaine” durant la guerre du Vietnam. La comédienne a alors souhaité faire un parallèle entre ce conflit et la situation actuelle. “Il y a beaucoup de similitudes cette guerre avec le Vietnam je trouve. Et les Russes ne gagneront pas”, a-t-elle assuré avant d’avancer une solution radicale pour mettre fin à cette guerre : “Évidemment il faut dézinguer Poutine. Alors si vous n’avez rien à faire le week-end prochain je vous invite à aller avec une Kalachnikov au Kremlin. Ça ça serait utile”, a t-elle lancé en direction de l’équipe de C à vous. Des propos choc qu’Anne-Élisabeth Lemoine a immédiatement souhaité tempérer : “Si on peut le faire de façon légale, ça m’arrangerait”, a conclu l’animatrice, avant de changer rapidement de sujet.

Macha Méril © Agence
Macha Méril © Christophe Aubert via Bestimage
Macha Méril © Christophe Aubert via Bestimage
Macha Méril © COADIC GUIREC
Macha Méril © CEDRIC PERRIN
Macha Méril © Christophe Clovis
Macha Méril © Agence
Macha Méril © AGENCE
Macha Méril © COADIC GUIREC
Macha Méril © Panoramic
Macha Méril © VEEREN
Macha Méril © COADIC GUIREC

Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances

matricide-a levallois : il-s’en-prend-furieusement-a-sa-mere-qui-meurt-dans-d’atroces souffrances

C’est un véritable drame qui s’est noué, ce samedi 26 mars dans un appartement de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, comme le rapporte Le Parisien. La police a reçu un coup de téléphone d’un homme inquiet. Ce dernier affirme avoir reçu les confidences de l’un de ses proches, souffrant de problèmes mentaux, qui lui aurait avoué avoirfrappé sa maman dans la cuisse avec un couteau”, rapporte une source proche de l’enquête.

Des policiers de la brigade anti-criminalité se rendent alors sur les lieux. Ils découvrent une femme, âgée de 66 ans, dans une mare de sang. Si elle était encore en vie au moment de l’arrivée des secours, ces derniers ne sont pas parvenus à lui sauver la vie. Selon les premiers examens du médecin légiste, la victime serait décédée après avoir été poignardée à plusieurs reprises par un couteau au niveau de la carotide, du visage et du thorax. L’arme a d’ailleurs été retrouvée, pleine de sang, dans le logement.

Le présumé meurtrier va être examiné par un expert psychiatre

Le fils de la sexagénaire, un homme de 35 ans, était également dans l’appartement, près du corps de sa mère, au moment de l’arrivée des policiers. Il a immédiatement été interpellé par les forces de l’ordre. Le présumé meurtrier était déjà connu des services de police pour consommer de la drogue et avoir de graves troubles psychiatriques. Après avoir été transporté à l’hôpital, il a été placé en garde à vue pour homicide volontaire sur ascendant. Un expert psychiatre devrait le voir afin d’établir s’il jouissait de toutes ses facultés mentales au moment des faits et s’il était conscient de son acte.

Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay
Matricide à Levallois : il s’en prend furieusement à sa mère qui meurt dans d’atroces souffrances © Pixabay

EXCLU. Marine Le Pen tend une énorme perche à Marion Maréchal après sa trahison

exclu.-marine-le-pen-tend-une-enorme-perche-a-marion-marechal-apres-sa-trahison

La rumeur d’un ralliement de Marion Maréchal à Eric Zemmour courait depuis plusieurs semaines. Jusqu’à ce dimanche 6 mars où elle est apparue sur la scène du meeting toulonnais du candidat de Reconquête. Une officialisation qui a touché en plein coeur sa tante, Marine Le Pen. “J’ai avec Marion une histoire particulière parce que je l’ai élevée avec ma sœur pendant les premières années de sa vie. C’est brutal, c’est violent, c’est difficile pour moi“, confiait-elle avec émotion face à Laurence Ferrari sur l’antenne de CNews. Au cours d’une interview accordée à votre magazine Closer – en kiosque ce vendredi 1er avril -, la candidate du Rassemblement National à la présidentielle est revenue sur cette trahison. “Je ne sais pas quelle est la part de politique et la part de personnel“, nous confie-t-elle, essayant de se rassurer.

Cette mère de famille reconnaît qu’évoluer au sein de cette famille n’est pas chose aisée. “Ce n’est pas facile d’être la nièce de Marine, la petite-fille de Jean-Marie et d’avoir fait de la police. Je le comprends“, assure-t-elle, avant de s’interroger : “Mais quelle est sa part de conviction politique et le besoin de voler de ses propres ailes ?” Une chose est certaine, cette décision a fait voler en éclat cette famille dont les relations sont souvent complexes. Néanmoins, Marine Le Pen ne veut pas que ses liens avec sa nièce soient totalement brisés et rompus pour autant. “Je n’ai plus aucun contact avec Marion mais ça ne veut pas dire que je n’en aurais plus“, lance-t-elle en guise de main tendue à Marion Maréchal. Et de préciser dans un clin d’œil : “Dans notre famille, rien n’est jamais définitif. Les liens familiaux sont trop importants“.

Comment Marine Le Pen se “protège des trahisons”

Derrière sa carapace de “femme dure et arrogante” – “une fausse image qui me blesse beaucoup“, déplore la principale intéressée -, Marine Le Pen cache sa “sensibilité, par pudeur. Et surtout du fait du milieu dans lequel elle navigue. Le monde politique n’est pas réputé pour sa bienveillance. Elle a donc tenu à s’en protéger. “J’ai pris tellement de coups que je me protège de la dureté et des trahisons du monde politique“, nous explique Marine Le Pen. Et de nuancer : “En revanche, je suis extrêmement généreuse dans la vie privée. Je suis très attachée à mes amis, de tous bords politiques et j’adore les réunir chez moi pour chanter et danser jusqu’à trois heures du matin“. Alors que le premier tour du scrutin approche à grands pas – ce sera le 10 avril prochain -, celle qui brigue l’Elysée tente d’apparaître plus humaine que jamais.

COMMENT ACHETER CLOSER ? Votre magazine est en vente à partir du vendredi 1er avril 2022 chez votre marchand de journaux, sur Android, iPad et sur KiosqueMag.

Marine Le Pen et Marion Maréchal © AGENCE
Marine Le Pen © Denis Guignebourg
Marine Le Pen et Marion Maréchal © Pierre Perusseau
Marine Le Pen et Marion Maréchal © Bruno Bebert
Marine Le Pen © Stéphanie Gouiran
Marion Maréchal © Patrick Bernard – Christophe de Prada
Marine Le Pen © Pierre Perusseau
Marine Le Pen et Marion Maréchal © DOMINIQUE JACOVIDES
Marine Le Pen et Marion Maréchal © DOMINIQUE JACOVIDES
Marine Le Pen © PATRICK BERNARD
Marion Maréchal © Photos Créations
Marine Le Pen © PATRICK BERNARD

Christophe : les révélations d’une intime sur ses relations tendues avec ses deux enfants

christophe-:-les-revelations-d’une-intime-sur-ses-relations-tendues-avec-ses-deux-enfants

Bénédicte La Capria a été l’ultime amour de Christophe. Deux ans après le décès de l’interprète Des mots bleus, mort en avril 2020 après avoir contracté le coronavirus, elle a sorti, ce mercredi 30 mars, un livre intitulé Christophe intime aux éditions Albin Michel. Un ouvrage dans lequel elle revient sur sa relation particulière avec le chanteur. À cette occasion, l’auteur a accordé une interview à Paris Match, elle y évoque notamment les relations de Christophe avec ses deux enfants, Lucie et Romain.

Des relations tendues dont le chanteur ne saisissait apparemment pas les raisons. “Il ne comprenait pas pourquoi (Lucie) lui en voulait autant. Dès qu’il pouvait la voir, il était heureux”, assure Bénédicte La Capria qui précise également que chaque mois le chanteur versait 2 000 euros à sa fille. Quant à Romain, les deux hommes avaient renoué le contact en 2018. “Il avait besoin de mettre un peu d’ordre dans sa vie privée, analyse le dernier amour de Christophe avant de poursuivre, avec Romain, ils s’étaient vus une fois ou deux pour discuter de tout et de rien.”

Christophe : “La chose dont je suis le plus fier est d’aimer ma fille alors qu’elle ne m’aime pas”

Pour rappel, Christophe a eu un fils, Romain, né en 1967 de son histoire avec Michèle Torr. Un enfant que l’interprète d’Aline n’a pas souhaité reconnaître. “J’étais complètement en froid avec Michèle (Torr, ndlr), il y a eu des trucs intimes qui ne regardent qu’elle et moi. Il y avait une espèce de haine, avait expliqué le chanteur, en 2012, dans une interview à Brain. Selon Michèle Torr, les deux hommes avaient repris contact une dizaine d’années avant la mort de Christophe : “Ils se voyaient régulièrement. C’était toujours dans le secret”, avait précisé la chanteuse. En 1971, Christophe a eu un second enfant, Lucie, avec sa femme Véronique. “La chose dont je suis le plus fier est d’aimer ma fille alors qu’elle ne m’aime pas, avait-il écrit dans son dernier livre intitulé Vivre la nuit, rêver le jour.Ma relation avec elle, aujourd’hui, n’est pas au top. Il y a des hauts et des bas. La famille, c’est quelque chose de difficile à préserver”, avouait-il. Et d’ajouter : “Mes maux physiques se réveillent quand ma fille me file le blues, quand elle me ramène dans la réalité.”

Le chanteur Christophe © DOMINIQUE JACOVIDES
Le chanteur Christophe © Valerie Le Parc
Le chanteur Christophe © Valerie Le Parc
Le chanteur Christophe © BORDE-MOREAU
Le chanteur Christophe © COADIC GUIREC
Le chanteur Christophe © VEEREN
Le chanteur Christophe © BALDINI
Le chanteur Christophe © BALDINI
Le chanteur Christophe © BALDINI
Le chanteur Christophe © Sandrine Thesillat
Le chanteur Christophe © Stéphane Allaman
Le chanteur Christophe © AGENCE

L’Ue prepara il nuovo regolamento sulle criptovalute, wallet unhosted penalizzati

l’ue-prepara-il-nuovo-regolamento-sulle-criptovalute,-wallet-unhosted-penalizzati

L’Unione Europea sta lavorando al nuovo regolamento sui wallet. A rimetterci sarebbero i portafogli “non ospitati”

Non si tratta sicuramente di buone notizie per gli investitori nel mercato delle criptovalute, ed in particolare le nuove norme cui sta lavorando Bruxelles penalizzerebbero gli utenti che si affidano a wallet cosiddetti “unhosted” in italiano “non ospitati”.

L’Unione Europea sta infatti mettendo a punto una nuova regolamentazione crypto che interessa soprattutto i wallet. Non molto tempo addietro il mercato delle valute virtuali ha rischiato invece sotto un altro aspetto, quando si stava valutando il ban della Proof of Work con la legge MiCA cui il Parlamento europeo stava lavorando.

Ora il mercato delle crypto si trova di nuovo con il fiato sospeso, infatti si attende la decisione della commissione ECON che dovrà votare oggi una regolamentazione AML che andrà inserita nella revisione del Transfer of Funds Regulation (TFR).

Ad ufficializzare la notizia è stato Patrick Hansen, di Unstoppable DeFi, la stessa persona che a suo tempo aveva fornito le prime informazioni circa il mancato ban della Proof ov Work (PoW).

Cosa cambia con il nuovo regolamento AML per il mercato delle crypto

Alla base della decisione dell’Unione Europea di mettere a punto un nuovo regolamento sul mercato delle crypto c’è la disciplina FATF “Travel Rule” che dispone che coloro che offrono servizi in criptovalute tra cui exchange e wallet, devono condividere le informazioni dei loro clienti. L’Ue però sta lavorando ad un regolamento in chiave persino più restrittiva.

“Diverso dalla proposta iniziale che richiedeva solo di raccogliere (non verificare) i dati personali dei trasferimenti fatti da/verso un wallet non ospitato, la bozza ora richiede di ‘verificare l’accuratezza delle informazioni rispetto all’orinante o al beneficiario dietro il portafoglio non ospitato’” evidenzia infatti Hanesn.

Mancano tuttavia maggiori informazioni circa le modalità attraverso le quali si prevede che un fornitore di servizi crypto sia in grado di verificare la controparte non ospitata. Di conseguenza, come lo stesso Hanesn osserva “la maggior parte delle aziende di criptovalute non saranno più in grado o disposte a transare con portafogli non ospitati per rimanere conformi”.

Questo se non altro è il parere dell’esperto, e in tal caso a rimetterci con le nuove regole Ue sarebbero tutti quei wallet “non ospitati” e quindi non collegati a exchange, come Metamask o Daedalus.

Ogni transazione superiore a 1.000 euro sarà segnalata all’AML

C’è poi un altro problema legato agli importi delle transazioni, infatti con il nuovo regolamento le compagnie sono tenute ad informare le competenti autorità AML per ogni transazione superiore ai 1.000 euro, indipendentemente dal fatto che ci sia il sospetto di un riciclaggio di denaro e qui si va a toccare anche un problema di privacy.

Infine, sulla base della nuova normativa, la Commissione Ue a distanza di un anno dalla sua entrata in vigore, potrà valutare la necessità di introdurre ulteriori misure o restrizioni riguardo i Wallet “unhosted”, arrivando nella peggiore delle ipotesi al divieto di effettuare transazioni con questa tipologia di portafogli.

Patrick Hansen spiega che “mentre la travel rule della FATF richiede queste misure solo per le transazioni che superano un certo importo (1.000 dollari) e il TFR per i fiat (bonifici ecc.) richiede la condivisione delle informazioni solo per i trasferimenti oltre 1.000 euro, la bozza non stabilisce alcuna soglia minima per i trasferimenti di crypto. Ciò vuol dire che presto ogni singola transazione di satoshi che non sia puramente P2P dovrà essere accompagnata dalla condivisione di informazioni personali”.

Quali sono i prossimi step per l’approvazione del nuovo regolamento crypto

Una modifica del regolamento crypto in tal senso, secondo Hansen, sarebbe del tutto ingiustificabile e rischierebbe di mettere di fatto fuori legge i wallet non ospitati, senza contare che in questo modo si creerebbe un database appetibile per gli hacker.

Il voto su questa proposta di legge è previsto per oggi, giovedì 31 marzo, ma mentre per il ban della PoW vi erano posizioni discordanti tra i parlamentari Ue, su questa bozza sembra che vi sia complessivamente un certo allineamento.

In ogni caso dopo il voto in Commissione Econ il testo dovrà essere discusso anche dalla Commissione Ue e dal Consiglio Ue, e non è ancora detto che si giunga alla fine all’approvazione del regolamento così come è stato presentato ad oggi.

L’articolo L’Ue prepara il nuovo regolamento sulle criptovalute, wallet unhosted penalizzati proviene da ValuteVirtuali.com.

EXCLU. Marine Le Pen candidate : cette décision radicale qu’elle a prise vis-à-vis de son père

exclu.-marine-le-pen-candidate-:-cette-decision-radicale-qu’elle-a-prise-vis-a-vis-de-son-pere

C’est la troisième de sa carrière politique. Candidate à l’élection présidentielle de 2012 puis à celle de 2017, Marine Le Pen a annoncé, le dimanche 12 septembre dernier, qu’elle se lançait à nouveau dans la course à l’Élysée. Une nouvelle fois, la femme politique de 53 ans porte les idées du Rassemblement National, anciennement Front national, un parti fondé en 1972 par nul autre que son père, Jean-Marie Le Pen. Pourtant, c’est loin de ce dernier que Marine Le Pen a décidé de mener campagne…

Dans le dernier numéro de Closer, disponible en kiosques ce vendredi 1er avril, la présidente de Génération nation évoque sa relation avec son père en temps de campagne présidentielle. Une relation quasi inexistance, puisque Marine Le Pen a pris la décision radicale de ne pas le voir du tout jusqu’à la fin de l’évènement politique. “J’aime mon père. Mais il a un sacré caractère, confie-t-elle dans les colonnes de Closer. Je suis en total désaccord avec certaines de ses idées. Je préfère ne pas le voir pendant la campagne présidentielle pour me préserver de ses commentaires qui peuvent parfois trop me toucher.”

Une campagne sans son père… et sans sa nièce

Cette campagne va également devoir se faire en l’absence d’un autre membre du clan Le Pen : Marion Maréchal. Le 6 mars dernier, la nièce de Marine Le Pen a annoncé rallier le clan d’Eric Zemmour et son nouveau parti politique, Reconquête, dans la course à l’Élysée. Un choix difficile pour l’ex-présidente du RN, qui s’est avouée blessée sur l’antenne de CNews : “J’ai avec Marion une histoire particulière parce que je l’ai élevée avec ma sœur pendant les premières années de sa vie. C’est brutal, c’est violent, c’est difficile pour moi.” Néanmoins, la rupture pourrait ne pas durer. Toujours dans les colonnes de Closer, Marine Le Pen tend déjà une perche à la fille de sa sœur : “Je n’ai plus aucun contact avec Marion mais ça ne veut pas dire que je n’en aurais plus. Dans notre famille, rien n’est jamais définitif. Les liens familiaux sont trop importants”. Le clan Le Pen a-t-il donc encore de l’avenir ?

COMMENT ACHETER CLOSER ? Votre magazine est en vente à partir du vendredi 1er avril 2022 chez votre marchand de journaux, sur Android, iPad et sur KiosqueMag.

Jean-Marie et Marine Le Pen © DOMINIQUE JACOVIDES
Jean-Marie et Marine Le Pen © DOMINIQUE JACOVIDES
Marine Le Pen © PATRICK BERNARD
Marine Le Pen © DOMINIQUE JACOVIDES
Marine Le Pen © DOMINIQUE JACOVIDES
Marine Le Pen © DOMINIQUE JACOVIDES
Jean-Marie Le Pen © DOMINIQUE JACOVIDES
Marine Le Pen © DOMINIQUE JACOVIDES
Jean-Marie Le Pen © DOMINIQUE JACOVIDES
Marion Maréchal © Backgrid USA
Marion Maréchal © Backgrid USA
Marion Maréchal © Backgrid USA

“Une bonne vieille” : le terrible lapsus de Fabien Roussel en pleine intervention officielle

“une-bonne-vieille”-:-le-terrible-lapsus-de-fabien-roussel-en-pleine-intervention-officielle

Dans un peu plus d’une semaine, les Français se rendront dans l’isoloir pour le premier tour de l’élection présidentielle, le 10 avril prochain. En attendant, les candidats à l’Élysée multiplient les interventions médiatiques et les meetings pour tenter de convaincre les électeurs.

Et ce mercredi 30 mars, ils étaient six prétendants à présenter leurs propositions pour l’agriculture à l’occasion du grand oral présidentiel au congrès annuel national de la FNSEA (le principal syndicat agricole français)  qui s’est tenu à Besançon, dans le Doubs. Étaient ainsi présents Eric Zemmour, Marine Le Pen, Valérie Pécresse, Jean Lassalle, Emmanuel Macron (en visio) et Fabien Roussel. Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon avaient quant à eux refusé l’invitation de la FNSEA, tandis que Nathalie Arthaud, Philippe Poutou et Nicolas Dupont-Aignan, crédités de moins de 2% des intentions de vote dans les sondages n’ont pas été conviés.

Fabien Roussel gêné après sa petite boulette

Et c’est Fabien Roussel, le candidat du Parti communiste français, qui a été le premier à monter sur scène pour s’exprimer face à un public composé majoritairement d’agriculteurs. Il a notamment réitéré sa volonté de défendre et rendre accessible au plus grand nombre la gastronomie française. Mais durant son discours, le candidat a fait un joli lapsus qui a beaucoup fait rire l’auditoire. “Je défends la gastronomie française : une bonne viande, un bon vin, un bon fromage et une bonne vieille”, a déclaré Fabien Roussel, qui s’est immédiatement rendu compte de sa boulette : “Une bonne bière”, a-t-il corrigé, tout de même un brin gêné malgré les applaudissements et les rires du public. Il a ensuite continué son discours comme si de rien n’était. “Je suis du Nord quand même”, a-t-il plaisanté pour justifier son amour pour la bière.

Fabien Roussel © Stephane Lemouton
Fabien Roussel © Aurélien Morissard
Fabien Roussel © Aurélien Morissard
Fabien Roussel © Laurent Vu
Fabien Roussel © Aurélien Morissard
Fabien Roussel © Jean-Marc Lhomer
Fabien Roussel © Aurélien Morissard
Fabien Roussel © Aurélien Morissard
Fabien Roussel © Laurent Vu
Fabien Roussel © Stephane Lemouton
Fabien Roussel © Stephane Lemouton
Fabien Roussel © Denis Guignebourg

Bufera Rai, Luciana Littizzetto fatta fuori da Che tempo che fa, “il Fuorionda con Papa Francesco ha fatto infuriare Fazio”

bufera-rai,-luciana-littizzetto-fatta-fuori-da-che-tempo-che-fa,-“il-fuorionda-con-papa-francesco-ha-fatto-infuriare-fazio”

Sono tempi duri, dove anche far ridere è più difficile. Prima la pandemia ha messo in ginocchio il mondo, poi la guerra in Ucraina ha riportato il Vecchio Continente a scenari che si pensava che mai si sarebbero più potuti verificare. Addirittura Luciana Littizzetto è in difficoltà, perché fare della comicità sana e intelligente su certi temi è un’impresa non da poco, soprattutto se si ha a che fare in prima persona con gente che il conflitto lo sta vivendo da vicino. Intervistata dal magazine Oggi, la piemontese ha anche parlato di un curioso retroscena non ripreso dalle telecamere verificatosi durante l’ospitata di Papa Francesco a Che Tempo Che Fa.

Luciana Littizzetto e la difficoltà di far ridere ai tempi del Covid e della guerra in Ucraina

“Prima potevi scherzare su tutto. Io lo facevo: guerre, situazioni imbarazzanti… Ora che ho avuto a che fare con persone colpite da malattie, ho capito che ridere di alcuni argomenti è molto difficile”, ha spiegato al settimanale diretto da Carlo Verdelli la Littizzetto. Come è noto ‘Lucianina’ è mamma affidataria di Jordan, 25 anni, Vanessa 27. Sono metà italiani e metà kosovari.

Accoglierli in casa (li ha conosciuti circa 15 anni fa) è stata una grande gioia, ma anche un grande lavoro in quanto gli affidi sono sempre un “caos”, ogni storia fa a sé. “Anche le adozioni, ma l’affido è più complesso, può essere che la famiglia d’origine rimanga presente, ma anche i ragazzi che hanno passato tanto tempo in comunità sono tosti”, ha rimarcato la Littizzetto

LEGGI ANCHE—> Bomba Mediaset, Piersilvio Berlusconi fa fuori Barbara D’Urso. Ecco cosa le è costato carissimo. “Ora non la vuole più”

Non tutti invece sanno che la Littizzetto ha anche una “quasi-figlia” bielorussa, Svetlana. “Le avevo detto di venire qui – ha raccontato -, prima dell’inferno. Vive a Minsk, ha 24 anni, insegna tedesco. Non vuole lasciare il lavoro. Era arrivata da piccola, con il progetto Chernobyl. Tornava ogni estate. Poi ha studiato là e, tra covid e guerra non la vedo da un po’. Ma lei e Vanessa berciano al telefonino per ore”. Luciana è preoccupata per lei, “perché i soldi non arrivano più e la situazione a Minsk è in divenire”.

La Littizzetto ha anche speso parole in generale sull’accoglienza, tema assai dibattuto a livello politico negli ultimi anni. Secondo l’attrice piemontese la ricetta giusta è quella di non chiudere le porte bensì di aprirle, “ma con criterio”.

Luciana Littizzetto: il rapporto con Fabio Fazio e l’ospitata di Papa Francesco a Che Tempo Che Fa

Nel corso della chiacchierata con il magazine Oggi, non poteva mancare una finestra sul sodalizio che da anni ha con Fabio Fazio. La coppia, a livello professionale, è collaudatissima. Chi comanda? Si mormora che sia proprio la Littizzetto. Tuttavia pare che non sia affatto così. “No io non comando, chi comanda è lui. Però nel mio spazio sono libera, Fabio non sa mai cosa dico”, ha sottolineato. Ultimamente alcune voci hanno detto che però potrebbe lasciare la trasmissione per provare una nuova esperienza, ovvero quello di lol. A tal proposito la comica non ha nè confermato nè smentito.

Dunque il curioso fuori onda relativo all’ospita del Pontefice Papa Francesco a Che Tempo Che Fa. ‘Lucianina’ ha voluto a tutti i costi scambiare due parole con il Santo Padre in privato, telefonicamente. “Ho implorato Fazio di farmelo salutare – ha raccontato -. Me l’ha passato a fine intervista”. E cosa gli ha detto? “Mi sono avvicinata e ho chiesto: ‘Papa Francesco senta, sono una comica, vado all’Inferno?’, ‘Meglio comica che tragica’. ‘Allora Papa la saluto, un bacio’. Fazio si è preso un colpo”.

CONTINUA A LEGGERE ALTRE SU PIUDONNA.IT e continua a seguirci sui nostri profili  Su Facebook anche su INSTAGRAM 

Luciana Littizetto
Luciana Littizetto

L’articolo Bufera Rai, Luciana Littizzetto fatta fuori da Che tempo che fa, “il Fuorionda con Papa Francesco ha fatto infuriare Fazio” proviene da Più Donna – Notizie di gossip, spettacolo, moda e attualità.

Antonino Cannavacciuolo svela la verità sul suo addio a Masterchef “Non sono più libero di parlare, Dicono tutte bugie”

antonino-cannavacciuolo-svela-la-verita-sul-suo-addio-a-masterchef-“non-sono-piu-libero-di-parlare,-dicono-tutte-bugie”

Antonino Cannavacciuolo ha smentito la notizia che era circolata negli ultimi giorni riguardo il suo addio a Masterchef. “Io che vado via da Masterchef? Si l’ho letta anche io, ma avete capito malissimo. E’ stata una notizia scema, non ho mai detto una cosa del genere. Tutte bugie, anzi ho firmato due anni di contratto”. E’ stata questa la prima domanda che gli è stata fatta durante la conferenza stampa indetta per presentare il suo programma, Cucine da incubo, che andrà nuovamente in onda dopo due anni di fermo e sarà visibile su Sky Uno e in streaming su Now.

I fans di Masterchef erano molto preoccupati riguardo la notizia che Antonino Cannavacciuolo potesse lasciare definitivamente lo show. Sarebbe stato un duro colpo da digerire. Ma lo chef ha tranquillizzato tutti e non ha alcuna intenzione di dire addio al suo ruolo sul piccolo schermo. Anzi, è molto contento di raddoppiare il suo impegno e di riprendere Cucine da incubo, che avrà inizio il 3 aprile e andrà in onda ogni domenica per sei settimane. Qui il famosissimo si impegna a far ripartire ristoranti che si trovano sull’orlo del fallimento, aiutando loro sia dal punto di vista culinario che da quello imprenditoriale.

LEGGI ANCHE—> Masterchef 12, L’Addio di Antonino Cannavacciuolo sconvolge i fan: “Sostituito da un caro amico”. Ecco chi è

«Miracoli non ne faccio, io dò i consigli – ha raccontato Cannavacciuolo – cerco di portare il ristorare ai primi giorni dell’apertura,  alla voglia di fare all’entusiasmo, cerco di rimetterli in pista poi se sei intelligente a capire, bene , sennò cambia mestiere. In genere se il ristorante ha una tradizione di tipo familiare che dura danni, se il padre accetta i cambiamenti e lascia spazio ai figli, è sicuro che va avanti. Quelli che si sono improvvisati ristoratori, solo perchè sapevano cucinare hanno chiuso. Tutti pensano che aprire un ristorante sia semplice, ma dietro c’è un lavoro enorme da imprenditore.”

Un lavoro che gli ha portato il successo e ha permesso ad Antonino Cannavacciuolo di aprire ben nove attività. Ma c’è sempre un prezzo da pagare per tutta questa fama: “Questa popolarità mi ha dato tantissimo ma anche tolto. Un esempio? Io scherzo tantissimo ma a volte i termini che si usavano un tempo oggi non si possono più usare e sono tutti con il telefonino pronti a mandarti al “macello”, quindi cerco di limitarmi tantissimo. Non sono più la persona che può andare a bere un drink al bar tranquillo. Ho sempre persone addosso, cerco di andare all’estero per godermi la famiglia”.

LEGGI ANCHE—> Bomba Masterchef, Barbieri choc: Non va d’accordo con gli altri giudici, ecco cos’è successo e Chi ha lasciato il programma

Nonostante questo scotto, Antonino Cannavacciuolol è molto contento della sua vita e del suo lavoro. Soprattutto è felice di essere riuscito a circondarsi di un ambiente giovane e pieno di voglia di fare e di crescere: “Il successo mi ha dato forza e potenza di investire, ho 9 attività aperte e i ragazzi che stanno con me  vogliono crescere: il secondo chef vuole diventare chef, chi sta dietro spinge per emergere, c’è un agonismo molto positivo. Nel mio locale sono tutti proprietari, lo sentono loro. Questo me l’ha dato la tv, gli sponsor. Mi piace dare posti di lavoro e vedere posti felici”.

Continua a leggere Piuricette.it e iscriviti al gruppo Facebook Masterchef ricette e trucchi degli chef e metti un like alla pagina Facebook    di PiuRicette.it

L’articolo Antonino Cannavacciuolo svela la verità sul suo addio a Masterchef “Non sono più libero di parlare, Dicono tutte bugie” proviene da Più Donna – Notizie di gossip, spettacolo, moda e attualità.