MONDO

“Le crime parfait” : les confidences glauques étonnantes de Caroline Diament

“le-crime-parfait”-:-les-confidences-glauques-etonnantes-de-caroline-diament


Ce mardi 22 février, Laurent Ruquier animait comme à son habitude les Grosses Têtes. L’occasion une fois de plus de tester les connaissances de ses sociétaires, notamment au sujet de leur culture cinématographique, alors que la 47e cérémonie des César va avoir lieu vendredi 25 février. L‘animateur est alors revenue à la première cérémonie en 1976. Si Philippe Noiret a reçu un César pour le meilleur acteur pour son rôle dans Le Vieux fusil, le journaliste de France 2 a voulu savoir pour quel film Romy Schneider avait reçu le César de la meilleure actrice. Il s’agissait de L’important c’est d’aimer. Cette question fut également l’occasion pour Laurent Ruquier de demander à ses collègues, qui possédait une arme chez lui.

François Berléand a alors répondu : “J’ai une mitraillette, une kalachnikov”. Mais s’il y en a bien une qui est censée posséder des armes, c’est Caroline Diament, en tout cas selon Laurent Ruquier : “Paranoïaque comme vous êtes, où qu’on aille, elle est terrorisée par ce qui peut arriver”, lui lance-t-il. “Non je pense à tout ce n’est pas pareil”, corrige Caroline Diament. “Enfin vous pensez surtout aux drames”, rétorque l’animateur. “Si j’avais une arme, j’adorerais m’en servir, j’aimerais bien commettre le crime parfait”, confie-t-elle.

Laurent Baffie : “Moi je ne te tuerai jamais”

Une révélation bien étonnante ! Et qui serait alors sa première victime ? “Là tout de suite, Baffie. Mais ça peut changer à n’importe quel moment !”, lâche-t-elle en riant. Mais il ne fallait pas s’attaquer à Laurent Baffie !Moi je ne te tuerai jamais, je prendrais jamais la galère de déplacer le corps”, répond l’acolyte de Thierry Ardisson. “Imagine le trou qu’il faut faire. Il faut aller chez Kiloutou pour louer une pelleteuse”, renchérit-il, faisant rire tous les sociétaires.

Caroline Diament © JLPPA
Caroline Diament © JLPPA
Caroline Diament © JLPPA
Caroline Diament © RINDOFF-GUIREC
Caroline Diament © COADIC GUIREC
Caroline Diament © Denis Guignebourg
Caroline Diament © COADIC GUIREC
Caroline Diament © JLPPA
Caroline Diament © COADIC GUIREC
Caroline Diament © Denis Guignebourg
Caroline Diament © JLPPA
Caroline Diament © Denis Guignebourg

0 comments on ““Le crime parfait” : les confidences glauques étonnantes de Caroline Diament

Leave a Reply

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: