MONDO

Mort d’Arno : pourquoi Sophie Dewulf, la veuve du chanteur, avait porté plainte pour violences policières

mort-d’arno-:-pourquoi-sophie-dewulf,-la-veuve-du-chanteur,-avait-porte-plainte-pour-violences-policieres


Sophie Dewulf est en deuil. Cette jeune femme d’origine maroco-tunisienne âgée de 42 ans vient de perdre son compagnon, le chanteur belge Arno, décédé ce samedi 23 avril à l’âge de 72 ans d’un cancer du pancréas. Femme dévouée, elle ne manquait jamais de déclarer son amour à son chéri sur les réseaux sociaux. Mais tout n’a pas été toujours rose pour Sophie Dewulf, notamment le 7 juin 2020.

Ce jour là, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Bruxelles, afin de manifester contre le racisme et les violences policières. Dans l’après-midi, aux alentours de 15 heures, Sophie Dewulf jure avoir été victime d’un contrôle abusif et musclé, qui s’est déroulé à proximité de son domicile dans le centre de la capitale belge.

La compagne d’Arno a raconté que cela s’est passé alors qu’elle sortait son chien en pyjama, à quelques rues de la manifestation. Soudainement, des policiers lui auraient fait remarquer que son chien n’était pas attaché en laisse. Décidant alors de faire demi-tour et de rentrer chez elle, Sophie Dewulf aurait été interpelée par un policier, qui lui a demandé ses papiers. Ne les ayant pas sur elle, la jeune femme se serait retrouvée plaquée au mur et immobilisée, comme l’avaient expliqué nos confrères belges de Sud Info. Alerté par la situation, le chanteur Arno se serait aussitôt rendu sur place.  “Sophie a pleuré sur le chemin du retour. Je n’ai pas compris pourquoi parce que les policiers ne m’ont rien dit à moi“, avait-il expliqué à Sud Info.

Sophie Dewulf : “Je me demande ici ce qui aurait pu se passer si Arno n’était pas arrivé”

Quelques jours après, le 12 juin, Sophie Dewulf avait décidé de porter plainte pour “violences policières et racisme”. Je me demande ici ce qui aurait pu se passer si Arno n’était pas arrivé. […] Physiquement, ce n’est pas grave ce qui m’est arrivé. Moralement, oui, mais pas physiquement. Mais je veux porter plainte. Je veux porter plainte non seulement pour moi, mais aussi au nom de ceux qui ont peur ou n’ont pas les moyens de le faire. Ce que je trouve terrible aujourd’hui, c’est qu’on devrait être rassuré à la vue d’un uniforme et qu’on en est arrivé à en avoir peur“, avait-elle déclaré.

Le lendemain du dépôt de cette plainte, la police de Bruxelles-Ixelles avait estimé que l’intervention des forces de l’ordre à l’encontre de Sophie Dewulf était “correcte” et qu’en l’absence de nouveaux éléments portés à leur connaissance, elle ne souhaitait plus commenter l’affaire.

Sophie Dewulf et Arno © Instagram
Sophie Dewulf et Arno © Instagram
Sophie Dewulf et Arno © Instagram
Sophie Dewulf et Arno © Instagram
Sophie Dewulf et Arno © Instagram
Sophie Dewulf et Arno © Instagram
Sophie Dewulf et Arno © Instagram
Sophie Dewulf © Instagram
Sophie Dewulf et Arno © Instagram
Sophie Dewulf © Instagram
Sophie Dewulf et Arno © Instagram
Sophie Dewulf et Arno © Instagram

0 comments on “Mort d’Arno : pourquoi Sophie Dewulf, la veuve du chanteur, avait porté plainte pour violences policières

Leave a Reply

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: